Individuation Individuaction

Accueil / Crise de sens / Individuation Individuaction

Individuation Individuaction

« L’individualiste est un homme qui n’a pas encore réussi son individuation. » Carl Gustav Jung

Individuation Individuaction
Individuation individuaction

L’individuation consiste à se connaître vraiment pour vivre et agir de façon consciente et affirmée. Elle nous rappelle que nous ne pouvons plus faire la sourde oreille à notre identité profonde, notre identité véritable qui ne demande qu’à s’exprimer au travers d’un chemin de réalisation. Elle nous fait prendre conscience et nous oblige à comprendre qui on est vraiment. Elle nous guide vers notre vie. Cette individuation est parfois douloureuse car elle se situe dans un passage entre la souffrance et la sérénité. C’est la douleur de la délivrance attendue, des contractions liées à l’enfantement non pas de l’enfant mais de l’adulte libre. Vous êtes alors sur le chemin de votre « renaissance » d’adulte libre et responsable. C’est ce que C G Jung nomme l’individuation.

L’individuaction© Se connaître vraiment est une condition pour se réaliser pleinement. Néanmoins elle est insuffisante. Il conviendra une fois « je suis » déterminé, affirmé, ressenti de trouver le moyen de son expression à sa juste place pour se déployer. C’est alors que l’individu passe de l’individuation à l’individuaction© et que « le sens en action » est à l’œuvre.

 

Il faudra peut-être être accompagné pour apprendre à marcher dans vos nouveaux pas et vous montrer les angles morts, les chemins de traverse à éviter, et vous diriger vers l’autonomie et la réalisation de Soi de l’adulte libre que vous serez alors devenu quand vous serez « individué ». Vous entrerez alors dans la suite de votre chemin, celui « de votre propre forme » et découvrirez vos ressources insoupçonnées, enfouies, oubliées qui ont toujours été là, dont vous êtes l’unique détenteur. A cet endroit même dans ce lieu unique, vous vous connecterez à l’infini des possibles, au livre de l’univers, à l’infiniment grand. Il vous aura fallu plonger et découvrir la porte de votre identité pour accéder à ce tout, à cette énergie que vous ressentirez alors d’amour et de joie profonde qui vous fera voir avec distance, votre égo et celui des autres car vous aurez atteint ou vécu votre « individuation ». Cette énergie vous fera ressentir non seulement l’être véritable que vous êtes devenu mais aussi l’être véritable des autres parfois caché, qu’eux-mêmes ne soupçonnent pas, caché encore sous des couches de masques. Voir ces êtres tels qu’ils sont vraiment avec ce que vous êtes vraiment vous fait changer de position de vie, de posture de vie. L’individuaction© est l’étape qui suit l’individuation. L’individu sachant qui il est vraiment doit entrer dans une phase d’individu-action c’est-à-dire mettre en action et dans le monde son identité véritable retrouvée.

Face aux crises de sens que nous sommes amenés à traverser, dans lesquelles chacun cherche « sa juste place » et à sortir du non-sens, vous comprendrez les processus engendrés par la crise, et comment en sortir, comment vous réveiller, vous révéler et être responsable et volontaire pour appréhender qui vous êtes vraiment et redevenir « acteur et responsable de votre existence ».

Il faudra peut-être l’accompagnement et ses prises de conscience, ses prises de confiance pour vous aider à sortir du mental et de l’égo pour arriver jusqu’à vous. Ce cheminement se fera par la voie du cœur et de l’âme qui à partir des souhaits d’évolution identifiés ou d’une crise, d’un appel, révélera votre lumière et puisera vos richesses et potentiels. Il redonnera alors vie à votre énergie et à vos envies profondes auxquelles vous devrez donner sens et que de toute façon vous ne pourrez plus faire taire, « au risque de revenir sous forme de destin »(C G Jung).

Une fois passé la porte de votre identité et de votre univers, vous verrez, ressentirez et comprendrez non seulement le phénomène de crise et l’attitude d’autres personnes mais vous comprendrez aussi ce phénomène et processus à un niveau collectif. Vous comprendrez alors le rôle de votre identité singulière et ce que vous devrez en faire aussi au sein du collectif.

Le chemin que vous aurez traversé à l’intérieur de vous vous communiquera alors les clés de compréhension de votre mission. Cette mission vous permettra alors de mettre en œuvre votre singularité et votre sens tout en répondant à un niveau collectif. C’est le processus d’individuaction© qui correspond à la mise en action de son individuation et donc de son identité véritable. C’est écouter le chemin de sa destinée et décider de l’entreprendre.

Chaque individu entrant sur ce chemin de transformation qui passe à travers lui le fera profondément évoluer, fera évoluer son entourage par le rayonnement induit par son authenticité, sa cohérence et sa congruence entre son action, son cœur et son âme. Ce niveau de compréhension et d’expérimentation de l’intelligence existentielle fera évoluer aussi la société.

Le rôle de la société

Il est vital de transmettre que l’homme doit trouver lui-même son chemin d’individuation et d’individuaction mais que ça n’est pas la société qui va lui dicter. Par contre la société a la responsabilité de mettre en place les moyens pour l’aider à se trouver et à s’accomplir. C’est ce qui rend acteur et responsable.

La crise de milieu de vie

L’individuation correspond au processus de crise de milieu de vie. La crise de milieu de vie pousse à l’individuation car l’écart est trop grand entre ce que réalise l’individu et ce qu’il est vraiment. Plus la crise est forte plus elle est basée sur l’écart qui est trop important entre ce à quoi on donne vie (le moi) et ce que l’on est vraiment (le Soi) à qui on ne donne pas la parole ou le moyen de s’exprimer (déni de soi).

La crise de milieu de vie d’une entreprise, de la société

Ces processus d’individuation et d’individuaction© sont identiques pour un individu, une entreprise, un pays.

La crise morale, sociétale, identitaire, financière pousse à l’individuation car l’écart est trop grand entre ce que réalise le système et ce qu’il est vraiment. En effet des pans entiers du système n’étant pas pris en compte, le système engendre la crise car pour qu’il y ait développement (la polarité de la crise) on ne peut exclure personne. L’exclusion ou la sourde oreille à un élément du système provoque la crise. Il est donc aisé de comprendre que les ressorts d’une sortie de crise sont basés sur la prise en compte dans le système de toutes les parties prenantes. C’est l’intérêt individuel et collectif que de revendiquer cette vision car au final toutes les parties prenantes sont en risque en voulant mettre en péril un élément du système.

La société ne dicte plus le « je fais » qui n’est plus déterminé à l’extérieur (comme par le passé par la répétition des métiers déjà exercés dans la famille ou définis par la société). L’homme doit donc se déterminer lui-même, ce qu’il n’a pas appris à faire (connaissance de soi profonde). S’il n’a pas le déclic d’aller chercher à l’intérieur de lui, il va en vouloir à l’extérieur (à la société) et se mettre dans une posture de réaction ou de victime (qui va du refoulement à la dépression, au suicide) parce qu’il n’aura pas trouvé le moyen « d’être en action » donc « d’être en vie (envie) ». Il pourra être confronté à une crise noogène ou à une crise sociogène.

 Mettre en action et en œuvre son identité est un acte créateur de soi, créateur de sens

Trois façons de découvrir un sens à sa vie selon Viktor Frankl :

  1. La création d’une œuvre ou d’une bonne action
  2. Le sens de l’amour car l’amour perçoit l’individu
  3. La transformation d’une tragédie en victoire, la souffrance en réalisation.